La violence au cinéma

Aller en bas

La violence au cinéma

Message par Ravnek le Mer 8 Mar 2006 - 21:42

Que pensez vous des images violentes ou chocs que l'on peut voir dans le cinéma actuel ou passé ?

Les films comme "Hostel", "Saw", "Massacre à la tronconneuse" "Il faut sauver le soldat Ryan" sont ils des films dont il vaudrait mieux se passer ? Ou au contraire, sont-ils des films qui doivent exister ?


Dernière édition par le Lun 21 Jan 2008 - 17:11, édité 3 fois

_________________
"Qui que je sois au fond de moi, je ne suis jugé que par mes actes"

Merci de lire la charte du forum avant de poster.
avatar
Ravnek
Administrateur
Administrateur

Nombre de messages : 599
Age : 32
Localisation : Sarcelles
Emploi : En recherche de boulot
Date d'inscription : 11/02/2006

Voir le profil de l'utilisateur http://wecism-movies.info

Revenir en haut Aller en bas

Re: La violence au cinéma

Message par Jake Hawk le Jeu 9 Mar 2006 - 17:51

Je ne vois pas d'inconvénient à la violence dans ce contexte... Dans Il faut sauver le soldat Ryan, si cette violence est représentative de la réalité de la guerre, alors il est peut-être bon qu'il en soit rendu un témoignage ainsi, car des gens l'ont vécu, alors que nous nous contentons de la voir derrière un écran.
Dans le cas de Saw et de Hostel, c'est différent. Il s'agit d'extrêmes (que ce soit le tueur en série ou le cabinet de torture, il y a là une exacerbation de la volonté de faire souffrir qui s'approche du sadisme). Ces films, dans leurs démonstrations de violence, ont pour unique objectif de choquer les gens, de les marquer (du moins, c'est mon avis). Si des gens aiment voir cela, s'ils aiment être choqués de la sorte, ou pour toute autre raison valable, l'existence de ces films est légitime.

Mais dans tous les cas, ce qui est à mon avis le plus important, c'est l'avertissement. Quel que soit le but de la violence montrée dans ces films, il faut être prévenu avant d'aller les voir, et éviter que des personnes jeunes ou impressionnables se soumettent à la violence de ces images et soient traumatisées, ou je ne sais quoi. C'est la seule restriction que j'émettrais à ce sujet... Si les gens sont prévenus que ces films sont violents, ces films ont le droit d'être violents (sachant que tout est relatif, bien sûr... y'a des limites à tout, quand même).
avatar
Jake Hawk
Modérateur
Modérateur

Nombre de messages : 248
Age : 30
Localisation : Arnouville
Emploi : Etudiant en anglais
Date d'inscription : 11/02/2006

Voir le profil de l'utilisateur http://jakehawk.skyblog.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: La violence au cinéma

Message par Ravnek le Jeu 9 Mar 2006 - 20:02

Si les gens sont prévenus que ces films sont violents, ces films ont le droit d'être violents (sachant que tout est relatif, bien sûr... y'a des limites à tout, quand même).

Justement, c'est quoi les limites pour toi qu'il ne faudrait pas dépasser ?

_________________
"Qui que je sois au fond de moi, je ne suis jugé que par mes actes"

Merci de lire la charte du forum avant de poster.
avatar
Ravnek
Administrateur
Administrateur

Nombre de messages : 599
Age : 32
Localisation : Sarcelles
Emploi : En recherche de boulot
Date d'inscription : 11/02/2006

Voir le profil de l'utilisateur http://wecism-movies.info

Revenir en haut Aller en bas

Re: La violence au cinéma

Message par Thyrs le Jeu 9 Mar 2006 - 20:50

Jake Hawk a écrit:Je ne vois pas d'inconvénient à la violence dans ce contexte... Dans Il faut sauver le soldat Ryan, si cette violence est représentative de la réalité de la guerre, alors il est peut-être bon qu'il en soit rendu un témoignage ainsi, car des gens l'ont vécu, alors que nous nous contentons de la voir derrière un écran.
Dans le cas de Saw et de Hostel, c'est différent. Il s'agit d'extrêmes (que ce soit le tueur en série ou le cabinet de torture, il y a là une exacerbation de la volonté de faire souffrir qui s'approche du sadisme). Ces films, dans leurs démonstrations de violence, ont pour unique objectif de choquer les gens, de les marquer (du moins, c'est mon avis). Si des gens aiment voir cela, s'ils aiment être choqués de la sorte, ou pour toute autre raison valable, l'existence de ces films est légitime.

Mais dans tous les cas, ce qui est à mon avis le plus important, c'est l'avertissement. Quel que soit le but de la violence montrée dans ces films, il faut être prévenu avant d'aller les voir, et éviter que des personnes jeunes ou impressionnables se soumettent à la violence de ces images et soient traumatisées, ou je ne sais quoi. C'est la seule restriction que j'émettrais à ce sujet... Si les gens sont prévenus que ces films sont violents, ces films ont le droit d'être violents (sachant que tout est relatif, bien sûr... y'a des limites à tout, quand même).

A quoi ça sert de lancer des débats? Ce mec a TOUJOURS raison... (pasqu'il est de mon avis :p)

Saving Private Ryan est violent mais il y a ici un véritable soucis de réalisme. La scène du débarquement est mythique, les balles fusent, le sang gicle (même sur la caméra), les soldats tombent ou explosent, les ordres sont inaudibles (vive le son THX). Le spectateur est véritablement plongé dans l'action. Saving Private Ryan nous montre à "merveille" les horreurs de la guerre grâce à son aspect documentaire (entre autre).

Saw et Hostel sont d'un tout autre genre. Il s'agit ici de violence gratuite, pure et dure. Je n'aime pas du tout ce genre de film. Voir des tripes pour le plaisir de voir des tripes je ne trouve pas ça intéressant, mais après les goûts et les couleurs... Chacun son style, et si ces films marchent, c'est bien parce qu'ils ont un public.

Le problème des limites est que tout est subjectif. Il est évident qu'un film "gore" ou violent sera interdit aux moins de 16 ans. Mais les jeunes d'aujourd'hui... lol!
En fait je trouve que les jeunes (ça le fait de dire ça ^^) sont de plus en plus précoces. Ils craignent de moins en moins de choses et sont constamment soumis à la violence. La télé n'étant pas spécialement pro-bisounours, les séries américaines et allemandes blindées d'effets spéciaux et de ketchoupy-sanglant ont envahi nos écrans et nous force à regarder leur violence. Quand aux JT, ce n'est pas mieux. Les images choc sont de plus en plus fréquentes. Le public cherche le gore et le crade.
Je ne suis pas anti-américain ou quoi que ce soit du genre comme beaucoup veulent se donner l'image (pasque ça fait bien), je m'éclate toujours autant à regarder des séries débiles amerlocs, mais il est vrai que j'ai constaté une hausse de la violence dite "gore" à la télévision.

On doit poser des limites, mais comment fixer les critères?

_________________


Le vert, couleur de l'autorité
avatar
Thyrs
Administrateur
Administrateur

Nombre de messages : 354
Age : 32
Localisation : Somewhere over the rainbow
Emploi : Etudiant en Cinéma
Date d'inscription : 10/02/2006

Voir le profil de l'utilisateur http://wecism-movies.info/

Revenir en haut Aller en bas

Re: La violence au cinéma

Message par Ravnek le Jeu 9 Mar 2006 - 21:03

Je ne considère pas "Saving private Ryan" comme un film violent. Mais la plupart du temps, quand on parle de violence, on pense tout de suite au film d'horreur.

Mais l'horreur existe sous plusieurs formes. Dans "Saw" par exemple, c'est de la violence psychologique. Dans "Saving private Ryan", c'est une violence réaliste.

Et on s'indigne souvent de la violence que pourrait avoir les humains, mais il y'a aussi la violence qu'il peut y'avoir sur les animaux. Et là en général ca choque encore plus. Pourquoi ?

Dans "La passion du Christ", ce film a été très critiqué pour ses scènes de torture ultra violentes. Et c'est un film sur la religion.

La violence est partout, mais comment juger un film plus violent qu'un autre, les spectateurs étant tous différents.

_________________
"Qui que je sois au fond de moi, je ne suis jugé que par mes actes"

Merci de lire la charte du forum avant de poster.
avatar
Ravnek
Administrateur
Administrateur

Nombre de messages : 599
Age : 32
Localisation : Sarcelles
Emploi : En recherche de boulot
Date d'inscription : 11/02/2006

Voir le profil de l'utilisateur http://wecism-movies.info

Revenir en haut Aller en bas

Re: La violence au cinéma

Message par Jake Hawk le Jeu 9 Mar 2006 - 21:58

Comme dit Renaud, c'est subjectif... Je pense que les limites se posent d'elles-mêmes. Au bout d'un moment, quand on verra trop de sang, de tripes, etc, même les gens amateurs du genre seront dégoûtés et trouveront ça abusif (sinon, c'est inquiétant, voire franchement malsain).
Mais au niveau légal, je crois qu'il y a des assemblées qui sont chargées de réguler ça. La Motion Picture Association of America, par exemple, est chargée de classer les films et de les interdire à une certaine tranche d'âge. Même si parfois, c'est n'importe quoi (je sais plus quels films ils avaient interdit aux enfants... Faw, tu dois t'en rappeler mieux que moi), sur le principe, ça fonctionne comme ça.
avatar
Jake Hawk
Modérateur
Modérateur

Nombre de messages : 248
Age : 30
Localisation : Arnouville
Emploi : Etudiant en anglais
Date d'inscription : 11/02/2006

Voir le profil de l'utilisateur http://jakehawk.skyblog.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: La violence au cinéma

Message par Ravnek le Jeu 9 Mar 2006 - 22:06

"Harry Potter et la Coupe de feu" était interdit pour les moins de 13 ans non accompagnés d'un adulte. Ils jugent bizarrement certains films, alors que d'autres passent très bien.

_________________
"Qui que je sois au fond de moi, je ne suis jugé que par mes actes"

Merci de lire la charte du forum avant de poster.
avatar
Ravnek
Administrateur
Administrateur

Nombre de messages : 599
Age : 32
Localisation : Sarcelles
Emploi : En recherche de boulot
Date d'inscription : 11/02/2006

Voir le profil de l'utilisateur http://wecism-movies.info

Revenir en haut Aller en bas

Re: La violence au cinéma

Message par Thyrs le Jeu 9 Mar 2006 - 22:08

Star Wars Episode III aussi non? Il était pas interdit aux moins de 16 ans?

_________________


Le vert, couleur de l'autorité
avatar
Thyrs
Administrateur
Administrateur

Nombre de messages : 354
Age : 32
Localisation : Somewhere over the rainbow
Emploi : Etudiant en Cinéma
Date d'inscription : 10/02/2006

Voir le profil de l'utilisateur http://wecism-movies.info/

Revenir en haut Aller en bas

Re: La violence au cinéma

Message par Ravnek le Jeu 9 Mar 2006 - 22:18

SW 3 avait le PG-13 aux USA, c'est-à-dire interdit au moins de 13ans non accompagné. La scène "accusée" étant le combat final entre Obiwan et Anakin.

_________________
"Qui que je sois au fond de moi, je ne suis jugé que par mes actes"

Merci de lire la charte du forum avant de poster.
avatar
Ravnek
Administrateur
Administrateur

Nombre de messages : 599
Age : 32
Localisation : Sarcelles
Emploi : En recherche de boulot
Date d'inscription : 11/02/2006

Voir le profil de l'utilisateur http://wecism-movies.info

Revenir en haut Aller en bas

Re: La violence au cinéma

Message par Zed le Jeu 9 Mar 2006 - 23:09

Saving Private Ryan est violent mais il y a ici un véritable soucis de réalisme. La scène du débarquement est mythique, les balles fusent, le sang gicle (même sur la caméra), les soldats tombent ou explosent, les ordres sont inaudibles (vive le son THX). Le spectateur est véritablement plongé dans l'action. Saving Private Ryan nous montre à "merveille" les horreurs de la guerre grâce à son aspect documentaire (entre autre).

Saw et Hostel sont d'un tout autre genre. Il s'agit ici de violence gratuite, pure et dure. Je n'aime pas du tout ce genre de film. Voir des tripes pour le plaisir de voir des tripes je ne trouve pas ça intéressant, mais après les goûts et les couleurs... Chacun son style, et si ces films marchent, c'est bien parce qu'ils ont un public.

Le problème des limites est que tout est subjectif. Il est évident qu'un film "gore" ou violent sera interdit aux moins de 16 ans. Mais les jeunes d'aujourd'hui...
En fait je trouve que les jeunes (ça le fait de dire ça ^^) sont de plus en plus précoces. Ils craignent de moins en moins de choses et sont constamment soumis à la violence. La télé n'étant pas spécialement pro-bisounours, les séries américaines et allemandes blindées d'effets spéciaux et de ketchoupy-sanglant ont envahi nos écrans et nous force à regarder leur violence. Quand aux JT, ce n'est pas mieux. Les images choc sont de plus en plus fréquentes. Le public cherche le gore et le crade.
Je ne suis pas anti-américain ou quoi que ce soit du genre comme beaucoup veulent se donner l'image (pasque ça fait bien), je m'éclate toujours autant à regarder des séries débiles amerlocs, mais il est vrai que j'ai constaté une hausse de la violence dite "gore" à la télévision.

On doit poser des limites, mais comment fixer les critères?

Wooshie, mon Wooshie, t'sais que tu parles bien pour un blond? Wink
Nan parole, j'vois mm plus quoi ajouter à ca, et Anthony Kiedis Dieu sait que la Littéraire a bien l'habitude de disserter, mais là, je tire mon chapeau. Embarassed Deubeudeu? Twisted Evil
avatar
Zed
Cosantoir
Cosantoir

Nombre de messages : 30
Localisation : Dans les recoins d'une pensée sans importance
Date d'inscription : 22/02/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La violence au cinéma

Message par Stooff le Ven 10 Mar 2006 - 23:58

Comme vous dites, même si j'ai pas vu les films en question. C'est vrai qu'on imagine difficilement un film sur la guerre sur une musique classique, des lapins qui courent dans les plaines, le champ des oiseaux, un jeune homme un brin d'herbe à la bouche, une jolie jeune fille robe au vent....instant poétique qd tu nous tiens flower . (ou alors si mais ça finit qu'il y a un obus qui tombe et des viscères qui volent au vent). Oui la guerre c'est plein d'atrocités et montrer ces atrocités (qui je pense ne sont même pas retranscriptibles) ça peut p'tet mettre un peu de plomb (sans mauvais jeu de mot) dans des cervelles trop lègères.

Mais la question est tout autre dans les films "Tripes pour tripes" c'est vrai que le danger qui semble émaner de ce genre de film qd la violence est gratuite c'est tout simplement une banalisation de cette violence. Et comme tu le dit Thyrs c'est aussi bien dans des films gores, que dans d'autres films ( et une p'tite scène chez l'charcutier), dans des séries (c'est pas forcemént hyper choquant ou hyper crade, mais c'est là qd meêm) ou même au JT. On a parlé assez longtemps d'une crue du Jhinz zong han (le grand fleuve chinois dont j'ai totalement oublié le nom) où on voyait en quasi direct une petite fille se noyer, le caméraman ne bougeant pas, histoire de pas louper LE scoop.

Ça a l'air d'avoir des impacts, suffit de voir les abrutis qui trouvent rien d'autres à foutre que poignarder leur petit camarade pour faire comme tel ou tel film...mais la question que je me pose est la suivante: est ce vraiment la faute de cette surprésence de violence ou sont-ils tous simplement franchement trop con. Objectivement, je doute...(et la question rejoint un peu celle de jeu vidéo et de la non perception de la frontière entre réalité et virtuel)

Pour finir petit exemple de prévention sur les affiches de Garden State on peut lire:
Restricted: under 17 requires accompanying parent or adult guardian: Language, drug use and a scene of sexuality. Si je comprends bien tout je dis Shocked
avatar
Stooff
Lance dorée
Lance dorée

Nombre de messages : 276
Age : 33
Localisation : Amiens/Dundee
Emploi : Bouffon Psychédélik/Biologiste
Date d'inscription : 11/02/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La violence au cinéma

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum